Pré-inscription

Une question 01 77 93 37 05

Une formation Contactez-nous

Définition IOBSP

Un intermédiaire en Opérations de Banque et en Services de Paiement (IOBSP) est un professionnel qui met en rapport deux parties intéressées à la conclusion d'une opération bancaire. La profession est définie, en France, par le Code monétaire et financier (article L. 519-1, modifié par la loi n° 2010- 1249 du 22 octobre 2010, dans son article 36, et par l'ordonnance 2016-351 du 25 mars 2016) : « Est intermédiaire en opérations de banque et en services de paiement toute personne qui exerce, à titre habituel, contre une rémunération ou toute autre forme d'avantage économique, l'intermédiation en opérations de banque et en services de paiement, sans se porter ducroire. »

Les IOBSP peuvent proposer leurs services dans tous les secteurs d’activité du domaine bancaire et financier, mais beaucoup choisissent de se spécialiser dans un domaine particulier comme le crédit immobilier, le prêt à la consommation, les emprunts professionnels, les services de paiement, etc.

En ce qui concerne le cas précis d’un courtier en prêt immobilier, celui-ci se charge, pour le compte de ses clients, de comparer les offres de crédit disponibles puis de négocier les meilleures conditions de financement possible pour l’achat de son bien immobilier, compte tenu de son profil emprunteur. Tous les éléments des offres de crédit sont passés en revue : taux d’intérêt, durée, assurance, etc.

Catégories IOBSP

L'article R. 519-4 du Code monétaire et financier (article 1 du décret n° 2012-101 du 26 janvier 2012) a créé quatre catégories d'IOBSP distinctes. Dès lors, dans le cadre de son immatriculation (obligatoire) auprès de l’Orias (registre unique des intermédiaires en assurance, banque et finance), chaque nouvel IOBSP doit être ainsi inscrit dans l’une des catégories suivantes :

A la recherche d'une formation IOBSP ? L'IFCM est là pour vous !

Habilitation et réglementation : décrets et arrêtés IOBSP

De nouvelles réglementations issues de la loi de régulation bancaire et financière de 2010 ont été progressivement mises en place dans l'objectif de mieux protéger le consommateur des produits financiers. Plusieurs textes découlant de cette loi sont venus réglementer l'activité d'intermédiation en France, notamment le décret n° 2012-101 du 26 janvier 2012.

Ces textes soumettent les IOBSP à des obligations de capacité professionnelle, d'assurance et de responsabilité professionnelle, de garantie financière ainsi qu'à des règles de bonne conduite, modulées en fonction de la catégorie à laquelle ils appartiennent.

Décret 2012-101 du 26 janvier 2012 relatif aux intermédiaires en opérations de banque et services de paiement.

Décret 2012-100 du 26 janvier 2012 relatif à l'immatriculation des intermédiaires en opérations de banque et services de paiement, des conseillers en investissements financiers et des agents liés.

Arrêté du 1er mars 2012 relatif au registre unique prévu à l'article L512-1 du Code des Assurances et à l'article L546-1 du Code Monétaire et Financier.

Arrêté du 1er mars 2012 relatif aux seuils prévus à l'article R519-2 du Code Monétaire et Financier concernant les intermédiaires en opérations de banque et services de paiement.

Arrêté du 4 avril 2012 portant approbation des programmes de formation des intermédiaires en opérations de banque et services de paiement.

Arrêté du 26 juin 2012 fixant le montant des garanties des contrats d'assurance de responsabilité civile et le montant minimal du cautionnement des intermédiaires en opérations de banque et services de paiement.

Arrêté du 26 juin 2012 relatif aux conditions de capacité professionnelle des intermédiaires en opérations de banque et services de paiement.

Arrêté du 20 décembre 2012 fixant la date de mise en place du registre unique des intermédiaires mentionné à l'article L. 546-1 du code monétaire et financier.

Arrêté du 20 décembre 2012 portant homologation des statuts de l'organisme en charge de la tenue du registre unique des intermédiaires en assurance, banque et finance.

Arrêté du 20 décembre 2012 fixant le montant des frais d'inscription annuels au registre unique des intermédiaires mentionné à l'article L. 546-1 du code monétaire et financier.

Par ailleurs, le législateur a instauré de nouvelles obligations pour encadrer et professionnaliser l'activité, en créant notamment :

Contactez-nous pour un devis ou plus d'informations

Choisir une formation

Vous ne savez pas quel statut ou formation choisir pour vous ou vos salariés ?

Financement
Contactez-nous
  1. IFCM
  2. Habilitation / Réglementation
  3. IOBSP